Avertissement

Impossible de supprimer le dossier. Chemin : [ROOT]/administrator/cache/com_content

L’ozone: Soutenir la capacité inhérente du corps à guérir

Dr Thierry Schmitz

Depuis 2020, le Dr Schmitz utilise l’ozonothérapie pour soigner les maladies chroniques dans la clinique intégrative qu’il a fondée à La Hulpe, en Belgique. Face à l’insuffisance de certaines solutions médicamenteuses, des techniques innovantes naturelles peuvent réellement renforcer les résultats de certains traitements. 

Anne Gillet - Dr Schmitz, cela fait longemps que vous vous passionnez pour les solutions naturelles en convergence avec la médecine conventionnelle.

Dr Thierry Schmitz - “Très vite après mes études de médecin, je me suis rendu compte qu'il fallait proposer autre chose que toute la chimie médicamenteuse. D'abord parce que ça ne marche pas toujours et en plus, même si ça marche, ça génère des effets secondaires. J’ai cherché d'autres solutions, je me suis formé en phytothérapie, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise, nutrition, etc. Je me suis intéressé à toutes les techniques qui permettent de soigner les gens avec le moins d'effets secondaires possible et le plus d'efficacité. Il y a maintenant cinq bonnes années, j'ai découvert l’ozonothérapie qui m'a donné très rapidement des résultats assez exceptionnels pour toute une série de problèmes où la médecine n'a pas trop de solutions, en gros pour ce qu'on appelle pudiquement les maladies chroniques. Selon moi, une maladie est chronique parce que la médecine est trop “conne”, si je peux me permettre cette expression, que pour bien la soigner, sinon elle ne serait pas chronique par définition. 

Anne Gillet - Quelles maladies chroniques traitez-vous avec l’ozonothérapie?

Dr Thierry Schmitz -Nous avons des résultats dans le traitement des cancers. Alors ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Je n’ai pas dit qu'on guérissait tous les cancers bien sûr, mais ce que je dis avec conviction, c'est que dans tous les cas, venir faire les traitements que je propose quand on a un cancer, c’est toujours une bonne idée. Et ça peut s'accompagner d’un traitement cancérologique classique, l'un complète très bien l'autre. On a des résultats fabuleux dans la sclérose en plaques. Beaucoup de personnes ont vu la vidéo que j'ai réalisée de la petite Camille, une jeune fille belge de 25 ans qui est arrivée chez moi en chaise roulante, paralysée des jambes. Camille est venue faire de l'ozonothérapie chez nous et après six mois, elle marchait ; aujourd’hui, elle court, elle conduit sa voiture, elle est mariée et a des enfants. Voilà, ça change la vie tout de même.

Anne Gillet - Pourquoi vient-on vous consulter en particulier?

Dr Thierry Schmitz - Nous recevons énormément de personnes en errance médicale, des Français ou des Belges parce qu’ils ne trouvent pas de solution pour soigner une maladie de Lyme ou une fibromyalgie. Nous recevons aussi beaucoup de personnes âgées qui essayent de trouver une solution pour soigner tout ce qu'on appelle les maladies neurodégénératives. Pour les maladies cardiovasculaires, que propose la cardiologie classique ? Presque rien. On attend l'accident, on attend l'infarctus et après l'infarctus, on vous met des stents. Et pourtant, il y a moyen de nettoyer ses vaisseaux sanguins, mais malheureusement, la médecine officielle ne propose pas tout ça. Nous recevons beaucoup de Français parce que le lobby médico-pharmaceutique est encore plus puissant en France qu'en Belgique et par exemple l'ozonothérapie et les perfusions de vitamine C y sont interdites. Alors, ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ces techniques sont interdites non pas parce qu'elles sont dangereuses, mais parce qu'elles “dérangent”. Or, elles se pratiquent dans de nombreux pays du monde : en Allemagne, par exemple, on a des centres comme le mien, je ne dirais pas à tous les coins de rue, mais presque. Même chose en Hollande, en Espagne, en Italie, dans les pays de l'Est, aux Etats-Unis, en Russie.

Anne Gillet -Pouvez-vous expliquer en grandes lignes en quoi consiste l’ozonothérapie et pourquoi elle peut être efficace pour ces maladies chroniques?

Dr Thierry Schmitz -Alors, pour l’expliquer simplement... En fait, l'ozone, c'est un super oxygène. Il faut savoir qu’on peut rester trois semaines sans manger, trois jours sans boire, mais seulement trois minutes sans respirer. Après, les dégâts commencent. L'oxygène est fondamental à la vie. Et nos cellules ont besoin d'oxygène. 

L’ozone agit à deux niveaux. Il a une action positive sur nos cellules saines. Mais comme l’ozone est aussi un oxydant, il va également tuer en vous tout ce qui est mauvais, comme le cancer, les bactéries, les virus. L'ozone est un anti-infectieux, bien plus puissant que tous les antibiotiques. Pendant la période du covid, quand on m'amenait une personne en détresse respiratoire, avec 39°de fièvre, je savais que si je l’envoyais aux soins intensifs, il allait se faire intuber et peut-être mourir. Après une, voire deux séances d'ozone, la personne était sur pied. L’ozone est aussi une solution pour soulager les douleurs dorsales ou autres. Avec l'ozone, on traite en une petite injection, voire deux, une hernie discale sans avoir besoin de l'opérer. 

Anne Gillet -Faut-il plusieurs séances ? Tout dépend du cas, bien entendu...

Dr Thierry Schmitz -Oui, ça dépend évidemment de ce qu'on soigne. Quand on veut soigner un cancer ou une sclérose en plaques, il faut prévoir plusieurs séances. Les maladies chroniques demandent plus de temps en fonction de la gravité, de la pathologie. Soigner un cancer, une sclérose en plaques, un Lyme, ce n'est pas toujours facile. Alors, on va proposer des soins complémentaires qui vont encore renforcer l'efficacité de l’ozonothérapie. 

Anne Gillet -Quelles autres thérapies intégratives associez-vous à l’ozonothérapie?

Dr Thierry Schmitz -Nous avons les perfusions (curcumine, vitamine C, artemisia, glutathion, etc.), bien entendu. Par exemple, l’artemisia est très utile dans le traitement de la maladie de Lyme, de tous les troubles immunitaires, le cancer et les maladies inflammatoires. On travaille beaucoup avec des appareils de champs magnétiques pulsés qui sont des régénérants cellulaires. J’ai la possibilité dans mon centre d'envoyer les gens à
4000 mètres d'altitude, tout en ne les faisant pas partir au sommet du Mont-Blanc. J'ai un appareil qui permet de réaliser ce qu'on appelle de l'hypoxie intermittente. Il met une personne pendant une courte période en état d'hypoxie comme il le serait en altitude, et ça a des effets extraordinaires sur le corps. Dans toutes les maladies chroniques, cancer et autres, on a toujours ce qu'on appelle une dysfonction mitochondriale. Alors la mitochondrie, c'est probablement l'organe cellulaire le plus important puisque c'est la centrale énergétique de nos cellules. Donc avoir de bonnes mitochondries qui produisent beaucoup d'énergie, c'est fondamental si on veut guérir. Et une des choses intéressantes avec l'hypoxie, c'est que ça restaure la fonction mitochondriale.

Ce qui est important de préciser, c’est que nous pratiquons dans notre centre l’ozonothérapie à haute dose, la méthode, comme les Américains l'appellent, des ten (dix) passes, qui est beaucoup plus efficace que ce que nous nommons dans notre jargon la “petite ozonothérapie”.  

Anne Gillet - Pour conclure, quelle est votre vision de la médecine?

Dr Thierry Schmitz - Pour moi, pour faire simple, il n'y a qu'une seule maladie : c'est le dysfonctionnement cellulaire. Pourquoi on est malade ? Parce qu'on a des cellules qui ne fonctionnent plus bien, que ce soit au niveau cardiaque, hépatique, immunitaire, etc. Et ce dysfonctionnement cellulaire, il n'a que deux causes. La première, c'est la carence et la deuxième, c'est l'intoxication. La carence ? Ça veut dire que la cellule ne reçoit pas tous les éléments pour bien fonctionner : oxygène, minéraux, magnésium, etc., et elles sont nombreuses avec notre alimentation moderne. Et en plus, la cellule est intoxiquée car on lui donne des éléments dont elle n'a pas besoin ou qui provoquent des dysfonctionnements. D'où l'importance de manger bio parce qu’on sait que si on consomme des légumes avec tous les pesticides insecticides qu’ils contiennent, ce n'est plus très bon pour la santé.

Corriger les carences et corriger de l'intoxication, pour moi, c'est ça la définition de la médecine intégrative. En sachant que, même si nous avons une grande passion pour la médecine intégrative, nous raisonnons toujours en tant que médecin et nous ne toucherons jamais à un traitement médicamenteux qui serait indispensable pour le patient.

ozon 

45/2, Place Favresse - 1310 La Hulpe Belgique - +32 10 40 24 22    

Pour une séance (1h) d'ozone :
compter 200 €
www.ozon2000.com

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Zèbre Magazine

Image

Une question ?

À propos

Dénomination sociale
Biotempo société anonyme 

Siège social
Chaussée d’Ottenbourg 420
B - 1300 Wavre
TVA / Numéro d'entreprise
BE 0644 497 692

Téléphone + 32 478 81 41 28