Avertissement

Impossible de supprimer le dossier. Chemin : [ROOT]/administrator/cache/com_content

Et nous, que faisons-nous pour oser penser la paix ?

Charly Chaplin

«Il faut nous unir, il faut nous battre pour un monde nouveau, décent et humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.»

Mots de sage Le dictateur, Charlie Chaplin 1

Les moments que nous vivons en ce moment nous bousculent au niveau politique, social et géopolitique. Il existe une guerre aux confins de l’Europe, qui ne nous regarde pas, mais nos gouvernements ont décidé de s’en mêler. Et les débats contradictoires sur les raisons de cette guerre n’existent pas. La haine de l’autre s’est développée de manière insoutenable. Pourtant, je le crois fermement, au plus profond de chacun et chacune d’entre nous existe un besoin indispensable de paix, de joie et d’amour. Sans cela, nous ne pouvons vivre.



L’histoire se répète. Avec des guerres atroces qui développent une haine in- qualifiable de l’autre. Pourtant, à chaque fois, de grands hommes ont parlé d’un nouveau monde de paix, d’entraide, de solidarité, qu’ils appelaient de tout leur cœur : Martin Luther King, Nelson Mandela, le mahatma Gandhi, Jiddu Krishnamurti, Charlie Chaplin et bien d’autres... Aujourd’hui, où sont ces grands hommes et leurs discours qui nous éveillent et élèvent notre niveau de conscience? On ne les retrouve ni à la télévision ni dans les journaux. Ils ont cependant réussi à prendre une place de plus en plus visible sur les réseaux so- ciaux tant critiqués, qui abreuvent notre soif de vérité, de liberté, d’échanges, d’information et de connaissance.

Chaplin et Hitler

Si un discours mérite d’être rappelé, c’est bien celui de Charlie Chaplin1 à la fin du film Le Dictateur, sorti en 1940. C. Chaplin consacra plusieurs années à préparer et réécrire ce discours où le petit barbier juif, sosie du dictateur Hynkel (Hitler), lance un appel à la paix. Par un concours de circonstances burlesque, le barbier timide est pris pour le dictateur attendu pour prononcer un discours majeur devant 250 000 personnes. C’était en 1940. Et les pro- pos de Chaplin sont plus que jamais d’actualité2.

Presque jumeaux! Mais tellement différents. Charles Chaplin est né le 16 avril 1889 et Adolf Hitler, le 20 avril 1889.


“Je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conqué- rir ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider, si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons ni haïr ni humilier personne. Dans ce monde, chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre, mais nous l’avons oublié.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et empri- sonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : ne désespérez pas! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’avidité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront, et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes-machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur. Vous n’êtes pas des machines ! Vous n’êtes pas des esclaves ! Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.


Il est écrit dans l’Évangile selon saint Luc : "Le Royaume de Dieu est dans l’être humain", pas dans un seul humain, ni dans un groupe d’humains, mais dans tous les humains, en vous, vous le peuple qui avez le pouvoir : le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, en avez le pouvoir : le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure. Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut nous battre pour un monde nouveau, décent et humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité. Ces brutes vous ont pro- mis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir – ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses – jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple. Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses ! Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.”
Extraits du discours final, Le Dictateur.


1. Charles Chaplin nous est si bien connu tant il nous a fait rire ! Tour à tour acteur, réalisateur, scénariste, producteur et compositeur ; idole du cinéma muet grâce à son personnage de Charlot, il a acquis une large notoriété et une reconnaissance pour ses performances d’acteur comme pour ses réalisations.
2. Voir aussi Charlie Chaplin, le génie de la liberté, écrit par François Aymé et Yves Jeuland et réalisé par Yves Jeuland (fr., 2020, 146 min).

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Zèbre Magazine

Image

Une question ?

À propos

Dénomination sociale
Biotempo société anonyme 

Siège social
Chaussée d’Ottenbourg 420
B - 1300 Wavre
TVA / Numéro d'entreprise
BE 0644 497 692

Téléphone + 32 478 81 41 28