Avertissement

Impossible de supprimer le dossier. Chemin : [ROOT]/administrator/cache/com_content

Vins biologiques & vins biodynamiques: Semblables mais si différents !

Vignoble en biodynamie / conventionnel
Vignoble en biodynamie / conventionnel

Et en quoi sont-ils différents ? Leur philosophie ou leur goût ? La réponse est simple : « les deux à la fois »  !
Pour bien comprendre leurs deux démarches, nous allons en faire une brève description. Précisons d’emblée que nous parlons ici bien plus de la production du raisin que du processus de vinification, lequel reste, dans bien des cas, relativement simple et naturel. Même si de nombreuses technologies agroalimentaires ont fait irruption dans le monde du vin.

Le vin bio est élaboré à partir de raisins provenant de vignes travaillées en bio selon le cahier des charges des différents labels européens dont on trouve facilement les descriptions détaillées sur Internet. Globalement, la démarche consiste à proscrire tous les produits chimiques de synthèse, les engrais chimiques et autres produits de traitement « contre » les maladies, une démarche certes de loin plus saine que celle du vin conventionnel, il n’y a aucun doute sur ce point.

Une différence de philosophie

Cependant, c’est bien dans le mot « contre » que réside la grande différence de philosophie entre le bio et la biodynamie. Dans le bio, on remplace simplement un produit chimique par un produit naturel, mais fondamentalement, la démarche reste la même que dans la viticulture conventionnelle (c’est-à-dire celle qui utilise la chimie) : on aborde la culture de la vigne et les traitement des maladies avec l’idée qu’il faut éradiquer, éliminer le méchant champignon ou le vilain virus… Cette logique de mort va totalement à l’encontre de la démarche biodynamique qui, elle, considère que toute chose a une utilité dans la vie, et que plus simplement, « la maladie est un bien qui n’est pas à sa place ». Cela va dans le même sens que la célèbre citation de Ralph Waldo Emerson : « Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus ».

Un sol plein de vie en biodynamie

La biodynamie va donc aborder toute la production végétale et animale sous l’aspect non seulement du respect du vivant mais aussi de sa dynamisation.

Si vous avez travaillé en « chimie » depuis plus de cinquante, soixante ou quatre-vingts ans et que soudainement vous passez au bio, c’est un peu comme si vous retiriez en un seul coup toutes les injections intraveineuses qui permettaient à un grand malade de survivre et que vous lui serviez un grand repas chaud. Dans la pratique, tout le monde se rend bien compte que c’est impossible. Des sols salinisés par la chimie et stérilisés par les produits de traitement doivent être revivifiés. Il est bien connu qu’un sol en viticulture conventionnelle contiendra entre 5 et 10 % d’air, alors que ce taux peut monter jusqu’à 50 % dans une belle viticulture biologique. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’activité permanente des lombrics qui creusent des galeries ainsi que toute l’activité de la faune du sol (on s’imagine bien peu l’incroyable richesse des sols en micro-organismes) génèrent une quantité extraordinaire de gaz et d’aération. La différence est frappante quand on se promène dans une vigne en biodynamie, on a l’impression de marcher sur un tapis soyeux alors que quand on arpente une vigne en conventionnel on a la sensation de marcher sur une dalle de béton !

Une différence de goût

Dès lors que les sols sont vivants et que la plante n’est pas nourrie par le dessus (déversement d’engrais en surface) mais bien par le bout des racines qui plongent profondément dans la terre, le raisin va contenir bien plus de micronutriments, car la racine va permettre à une sève complexe, riche en oligoéléments, de nourrir le raisin. Par ailleurs, la viticulture biodynamique prône la culture de nombreuses plantes et fleurs entre les rangs de vignes. Cette diversité permet d’éviter l’apparition des maladies. N’oublions pas que, contrairement à la viticulture conventionnelle, qui n’a pas de limites, la biodynamie n’a absolument pas vocation à effectuer des traitements curatifs. En bio, les traitements sont très limités et ils prennent soin de la vigne. Mais la biodynamie, elle, est quasi exclusivement préventive en donnant tout ce qu’il faut à la plante pour qu’elle ne soit jamais malade (ici aussi, il y a un joli parallèle à établir avec la santé humaine actuelle… !)

Cette abondance de vie, la présence de multiples essences florales et la richesse en éléments complexes dans le sol vont permettre aux raisins produits en biodynamie de refléter tout cela. Il y a donc une véritable différence de goût avec des vins en général plus « frais » (meilleure acidité naturelle, présence d’acides organiques absents dans les vins conventionnels), plus minéraux (sensation de sucer des pierres), et surtout infiniment plus complexes en saveurs de fruits et de parfums floraux.

Illustration par l’exemple

Ju de Vie 2022

Cette remarquable cuvée prouve à quel point la biodynamie peut offrir au consommateur non seulement des vins sains mais aussi des vins absolument gourmands et délicieux. Provenant de sols argilo-sableux et caillouteux des Côtes du Rhône (Bédarrides), ce « Ju de Vie » est élaboré à partir des cépages merlot (30 %), marselan (30 %), grenache (30 %) et mourvèdre (10 %). Le vin éclate d’arômes de petits fruits rouges et de parfums de sous-bois avec des tannins riches et onctueux au palais. C’est un vrai régal ! Produit selon les normes de la biodynamie « Démeter », il est la parfaite illustration des qualités qui peuvent être atteintes grâce à cette belle approche de la viticulture.

 

La biodynamie va s’attacher par toutes sortes de traitements naturels à redonner de la vie au sol et à vivifier tout l’écosystème qui l’entoure. Bien plus qu’une méthode, elle est vraiment une fascinante philosophie de la vie, bien intéressante en ces temps de grandes remises en question.

Je connais bien peu de viticulteurs honnêtes en bio qui n’arrivent pas un jour à la biodynamie.

 

Benoît De Coster
Ingénieur agronome - œnologue
spécialiste en chimie des denrées alimentaires.

Plus d’infos sur la biodynamie :
https://www.bio-dynamie.org/mabd/presentation

Inscrivez-vous à notre newsletter

Zèbre Magazine

Image

Une question ?

À propos

Dénomination sociale
Biotempo société anonyme 

Siège social
Chaussée d’Ottenbourg 420
B - 1300 Wavre
TVA / Numéro d'entreprise
BE 0644 497 692

Téléphone + 32 478 81 41 28